Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2017 1 20 /11 /novembre /2017 13:31

Il né en Hongrie, il émigre en France en 1929 avec le projet de devenir peintre. C'est sa rencontre avec Le Corbusier qui en 1949, l'oriente de manière définitive vers la photographie .

Ma vision tend à être aussi rigoureuse qu'un tableau, j'ai des critères de peintre.

Les débuts le Lucien Hervé de 1938 à environ 1950 sont caractérisés par des compositions aux valeurs picturales, reposant sur l'équilibre délicat de surfaces et de volumes aux forts contrastes. Dès ses premières années se met en place le langage photographique dans lequel il s'exprima tout au long de sa vie.

L'accusateur,Delhi

 

Figure majeure de la photographie d’architecture, Lucien Hervé (1910-2007) est surtout célèbre pour sa collaboration avec Le Corbusier, bien qu’il ait œuvré auprès d’autres illustres bâtisseurs du XXe siècle. Il suffit d’un détail à ce grand constructeur d’images pour évoquer l’ensemble, et du contraste entre ombre et lumière pour traduire l’espace. À travers la rigueur de ses cadrages, il n’a eu de cesse de jouer avec la géométrie, parfois jusqu’à l’abstraction.

L’Appartement-Paris

Lucien Hervé est aussi un homme d’un engagement social profond, cherchant en tout lieu la présence du « vivant ». Cet ouvrage lui rend hommage en initiant un dialogue, comme il le faisait, entre l’ancien et le moderne, le traditionnel et le novateur, l’abstrait et l’humain.« Mon problème consiste à visualiser en deux dimensions un art de l’espace, en éliminant de son vocabulaire les redondances, les boursouflures pour ne retenir que les multiplicités de l’essentiel à mes yeux »

Centre du Congrès

S’il a collaboré avec d’autres grands architectes du XXe siècle, le photographe Lucien Hervé (1910-2007) est surtout célèbre pour son travail avec Le Corbusier.

Grand constructeur de l’image, un détail lui suffit pour parler de l’ensemble, et il parvient à exprimer l’espace avec la seule tension entre ombre et lumière. Lucien Hervé est aussi un observateur engagé du monde et de l’humanité, cherchant partout la « présence du vivant ». Ses cadrages en plongée ou en oblique lui permettent de jouer avec la géométrie, allant jusqu’à l’abstraction.

Secrétariat

Lucien Hervé est l’un de ces grands photographes ayant apporté leur propre regard critique à l’architecture. Ses prises de vue d’édifices historiques, modernes ou populaires, et sa complicité avec des maîtres tels qu’Alvar Aalto, Oscar Niemeyer, Marcel Breuer, Walter Gropius, Lucio Costa et surtout Le Corbusier, en témoignent à l’évidence. Un des éléments caractérisant une grande partie du travail de Lucien Hervé est assurément sa faculté de déconstruire dans ses images la “masse” de l’architecture, c’est-à-dire sa substance et son volume, dans le but de composer de vastes espaces de coexistence visuelle, à mi-chemin entre réalité et abstraction.

Mur

Plage
 

Observatoire

Chapelle Notre-Dame du Haut, Ronchamp -Le corbusier

« Mon problème consiste à visualiser en deux dimensions un art de l’espace, en éliminant de son vocabulaire les redondances, les boursouflures pour ne retenir que les multiplicités de l’essentiel à mes yeux »

Partager cet article
Repost0